Alors que la chasse des oiseaux d’eau ferme le 31 janvier, la ministre de l’environnement Ségolène
Royal, cédant aux demandes du monde cynégétique, a annoncé publiquement qu’elle donnerait des
consignes pour que la chasse illégale des oies ne soit pas verbalisée avant le 10 février. Puis, la
Fédération Nationale des Chasseurs – dont une des missions est de contribuer à la conservation de la
biodiversité ! – a annoncé le 26 janvier dans un communiqué de presse que cette tolérance envers
les braconniers serait prolongée jusqu’au 12 février, à la demande du président de la Fédération....suite ici