Vous êtes piétons et assimilés au sens de l’Article R.412-34 du Code de la route !

Votre sécurité ne cesse de se dégrader depuis plusieurs années. Les trottoirs sont conçus pour l’usage exclusif des piétons (personnes en situation de handicap, parents avec leurs poussettes, personnes âgées, personnes à mobilité réduite etc…) Sur notre territoire national et local, votre espace se rétrécit, du fait de la multiplication des obstacles : terrasses de cafés et de restaurants ne respectant les critères attribués par le règlement municipal, mobilier urbain, jardinières, poteaux, potelets, formation de trous, aspérités, de pollution par les  déjections canines, plans irréguliers, trop étroit pour y circuler normalement, sans compter le stationnement sauvage des deux-roues motorisés et automobiles. Cet effet cocktail a pour résultat de majorer les risques. Les pouvoirs publics en général, les gestionnaires de voirie, ne font pas preuve de beaucoup de zèle pour remédier à cette situation à caractère anxiogène et accidentogène, et en ne sanctionnant pas davantage le stationnement anarchique sur le trottoir.

En clair, quant au stationnement sauvage, les informations de prévention et de rappel à l’ordre sur le bulletin municipal de notre commune contre ces incivilités qui mettent en jeu la sécurité des piétons sont sans effet. Le contrevenant ne comprend que la sanction. Malheureusement il a peu de chance d’être verbalisé (amende de quatrième classe 135,00 €). Une devise simple existe :

                                                              « Respecter les autres pour être respecté ».