Désormais, le piéton est prioritaire à l’automobiliste pour traverser la chaussée au passage pour piéton et même en dehors, à la condition qu’il n’existe pas de passage à moins de 50 mètres.

Les automobilistes n’ont qu’à bien se tenir. Le conducteur qui ne s’arrêtera pas pour laisser passer le piéton sera verbalisé d’une amande de 135 euros, et la possibilité d’un retrait de 4 points du permis de conduire.

Décret n° 201-1390 du 12 novembre 2010 paru au Journal Officiel du 16 novembre 2010.

Art. 17. − Le premier alinéa de l’article R. 415-11 est remplacé par les dispositions suivantes :

« Tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre. »