Retrouvez la nouvelle opération se science participative du CBN de Bailleul !

................

Derrière l’espèce, c’est l’habitat naturel qui nous intéresse. En effet, la Grande marguerite fréquente principalement les prairies de fauche peu modifiées (peu ou pas d’apports en engrais, pas de traitements anti-dicotylédones...). Et ces milieux, dont la "valeur" écologique est particulièrement intéressante, sont en nette régression sur notre territoire d’agrément. Pour preuve, notre Grande marguerite est aujourd’hui contrainte de se réfugier le long des accotements routiers !.... suite